Acide fluorhydrique

Guichon réalise des vannes spécialement adaptées à la production d’acide fluorhydrique :

Clapets regards et filtres, Robinets à boisseau, Robinets à soupape, Robinets de fond de cuve, Vannes à passage direct, Vannes papillon

Clapet de non retour à battant
Type : 902

DN 15 à 600 PN 10 à 420

- Aciers inoxydables, duplex, alliages de nickel, métaux "exotiques"

Regard de coulée double glace
Type : 803

DN 15 à 200 PN 10 à 40
- Raccordement brides massives ou vissées
- Aciers inoxydables ou alliages
Robinet à boisseau sphérique
Type : 302N

DN 20/40 PN 50
- Passage réduit
- Titane T40

Fabrication

  • Matériaux : Acier, Inox, Duplex et Super Duplex, Titane, Zirconium, Uranus® B6, Tantale, Nickel, Hastelloy®, Monel
  • Mode de construction : Mécano-soudé, Moulé, Dans la masse

Utilisation

  • Conditions de service : Haute pression, Haute température, Basse température, Abrasion, Corrosion, Viscosité, Vide, Durée de vie, Discrétion acoustique, Absence de zone morte
  • Types de fluides : Liquides, Liquides chargés, Gaz, Poudres et pulvérulents, Fluides visqueux

FAQ - Acide fluorhydrique

Acide fluorhydrique – Utilisations de l’acide fluorhydrique :

Il est principalement utilisé pour la fabrication de composés organiques fluorés, de fluorures inorganiques, dans la traitement de l’uranium, et dans l’industrie pétrolière comme catalyseur d’alkylation.

En solution aqueuse, la fluoure d’hydrogène est plus particulièrement utilisé dans les domaines suivants :
- industrie des métaux : décapage et brillantage des aciers et autres métaux
- industrie électronique : traitement de surface de composants électroniques
- industrie du verre : gravure, polissage du verre, du cristal, purification du quartz
- industrie du bâtiment : nettoyage des façades
- chimie analytique …

Posted in: FAQ - Acide fluorhydrique

Acide fluorhydrique – Process de fabrication de l’acide fluorhydrique :

Cet acide est obtenu en chauffant le minerai de spath fluor (CaF2) avec de l’acide sulfurique, ce qui donne de l’acide fluorhydrique et du sulfate de calcium comme sous-produit. La réaction étant endothermique, elle a lieu habituellement dans un four tournant. Les équipements sont tenus sous pression réduite afin de promouvoir l’extraction des gaz et la formation de l’HF.

La technique du chauffage dans un four tournant, en utilisant une chambre de combustion interne, est très utilisée actuellement. D’autres techniques prétendent une meilleure gestionénergétique et un meilleur contrôle de la conversion lors de la compartimentation du four dans 3 à 15 compartiments avec un gradient de température (300-400°C).

Généralement, le procédé de production est composé de plusieurs étapes : le séchage du spath fluor, sa réaction avec l’acide sulfurique, la purification de l’acide fluorhydrique et le traitement des évents gazeux avant d’être envoyés dans l’atmosphère. Une étape importante est la distillation qui permet d’obtenir du HF très pur, jusqu’à 99,98% pur.

Exemple de schéma de fabrication de l

Figure 1. Schématisation d’une usine produisant de l’acide fluorhydrique à partir de spath fluor (CaF2)

Posted in: FAQ - Acide fluorhydrique

Acide fluorhydrique – Vannes recommandées :

L’acier au carbone peut être utilisé comme matériel de construction pour les équipements liés à l’HF, aux températures qui ne dépassent pas 65 °C approx. Au-delà de cette température, on utilise couramment pour les vannes des alliages à forte teneur en nickel (par exemple Monel, Inconel, Incoloy, Hastelloy).

Posted in: FAQ - Acide fluorhydrique