Acide sulfurique

Guichon réalise des vannes spécialement adaptées à la production d’acides et bases :

Clapets regards et filtres, Robinets à boisseau, Robinets à soupape, Robinets de fond de cuve, Vannes à passage direct, Vannes papillon

Clapet de non retour à battant
Type : 902

DN 15 à 600 PN 10 à 420

- Aciers inoxydables, duplex, alliages de nickel, métaux "exotiques"

Regard de coulée double glace
Type : 803

DN 15 à 200 PN 10 à 40
- Raccordement brides massives ou vissées
- Aciers inoxydables ou alliages
Robinet à boisseau sphérique
Type : 302N

DN 20/40 PN 50
- Passage réduit
- Titane T40

Fabrication

  • Matériaux : Acier, Inox, Duplex et Super Duplex, Titane, Zirconium, Uranus® B6, Tantale, Nickel, Hastelloy®, Monel
  • Mode de construction : Mécano-soudé, Moulé, Dans la masse

Utilisation

  • Conditions de service : Haute pression, Haute température, Basse température, Abrasion, Corrosion, Viscosité, Vide, Durée de vie, Discrétion acoustique, Absence de zone morte
  • Types de fluides : Liquides, Liquides chargés, Gaz, Poudres et pulvérulents, Fluides visqueux

FAQ - Acide sulfurique

Acide sulfurique – Vannes recommandées :

Selon la gamme de température et la concentration de l’acide, les matières compatibles souvent utilisées pour les vannes sont l’Alloy 276, l’Alloy 20, l’Hastelloy B-3, le Tantale.

Posted in: FAQ - Acide sulfurique

Acide sulfurique – Utilisations de l’acide sulfurique :

- Fabrication d’acide phosphorique et d’engrais
- Produits de base pour la fabrication de nombreux produits chimiques (alcools, sulfates minéraux, détergents,…)
- Industrie du pétrole, industrie textile, industrie du papier et de la pâte à papier, industrie pharmaceutique
- Traitements des métaux – Batteries, …

Posted in: FAQ - Acide sulfurique

Acide sulfurique – Process de fabrication de l’acide sulfurique :

L’acide sulfurique est le produit chimique fabriqué en plus grande quantité au monde (200 millions de tonnes par an). L’acide sulfurique concentré (93-98 %) est utilisé dans la fabrication des engrais, des explosifs, des colorants et des produits pétroliers.Le produit de départ pour la fabrication de l’acide sulfurique est le dioxyde de soufre (SO2) gazeux, propre et sec. Celui-ci peut être obtenu en brûlant du soufre liquide, à partir des gaz métallurgiques ou par la décomposition de l’acide sulfurique épuisé.Ces dernières décennies, le processus de contact a été utilisé pour produire de l’acide sulfurique, remplaçant le procédé traditionnel de la « chambre de plomb » datant du XVIIIe siècle.

Dans le procédé de contact le SO2 est oxydé en trioxyde de soufre (SO3) à haute température (environ 450°C) en présence d’un catalyseur de vanadium. SO3 est alors dissous dans l’acide sulfurique concentré pour former de l’acide sulfurique fumant (oléum). Celui-ci peut alors réagir en toute sécurité avec de l’eau pour produire de l’acide sulfurique concentré.

Des changements majeurs ont été réalisés dans la conception du procédé afin de maximiser la récupération d’énergie et d’utiliser la chaleur pour générer de la vapeur à haute pression ou de l’électricité. Le procédé conventionnel à une seule étape d’absorption a été remplacé en grande partie par le procédé à double absorption qui augmente le rendement en acide et réduit les émissions. La figure 1 montre un diagramme typique d’une usine d’acide sulfurique à double absorption.

Exemple de schéma de fabrication de l

Posted in: FAQ - Acide sulfurique