Dichloréthane

Guichon réalise des vannes spécialement adaptées à la production de dichloréthane :

Vannes à pelle

Vanne à pelle
Type : 202N

DN 300 PN 16
– Commande par vérin hydraulique
Vanne à siège parallèles
Type : 706

DN 25 à 400 PN 16 à 100
– Construction mécano-soudée
– Aciers inox et duplex, alliages de nickel, matériaux exotiques

Fabrication

  • Matériaux : Acier, Inox, Duplex et Super Duplex, Titane, Zirconium, Uranus® B6, Tantale, Nickel, Hastelloy®, Monel
  • Mode de construction : Mécano-soudé, Moulé, Dans la masse

Utilisation

  • Conditions de service : Haute pression, Haute température, Basse température, Abrasion, Corrosion, Viscosité, Vide, Durée de vie, Discrétion acoustique, Absence de zone morte
  • Types de fluides : Liquides, Liquides chargés, Gaz, Poudres et pulvérulents, Fluides visqueux

FAQ - Dichloréthane

Dichloréthane – Vannes recommandées :

Les vannes présentes dans ce procédé doivent résister à la corrosion

Posted in: FAQ - Dichloréthane

Dichloréthane – Utilisations du Dichloréthane :

– fabrication d’éthylènediamide, d’éthylène glycol, de chlorure de polyvinyle, de nylon, de rayonne, de matières plastiques diverses
– solvant pour les graisses, les huiles, les cires, les résines, le caoutchouc, et pour l’extraction d’épices
– traitement par fumigation des grains (céréales), des vergers, …
– fabrication de peintures, de vernis, de détachants, de savons, de produits nettoyants …

Posted in: FAQ - Dichloréthane

Dichloréthane – Process de fabrication du Dichloréthane :

1,2-dichloroéthane (DCE), connu aussi sous le nom « éthylène dichloride » (EDC en anglais), est principalement utilisé dans la production du monomère de chlorure de vinyle (VCM), le précurseur principal du polymère de PVC.

Exemple de schéma de fabrication du Dichloréthane

Le DCE est produit principalement par la chlorination directe ou par l’oxychlorination de l’éthylène. La plupart des usines utilisent un procédé intégré avec la production du VCM. L’obtention du VMC génère des quantités très importantes d’acide chlorhydrique (HCl) qui sera réintroduit dans l’étape de production du DCE. En employant à la fois l’oxychlorination et la chlorination directe de l’éthylène, le process global élimine le problème de la gestion d’acide chlorhydrique. Cette technologie (appelée aussi « process équilibré ») est utilisée dans la majorité des régions développées. La chlorination directe est menée en phase liquide entre le chlore et l’éthylène, en présence d’un catalyseur de chlorure de Fer (III). Cette réaction peut avoir lieu à des basses températures (20-70°C) ou à des hautes températures (100-150°C).

Le procédé à température basse a pour avantage de générer une quantité réduite de sous-produit, mais elle demande beaucoup d’énergie dans l’étape de purification du DCE. Par contre, le procédé à haute température optimise le bilan énergétique en récupérant l’énergie de réaction qui est utilisée pour la distillation. Dans le réacteur d’oxychlorination, l’éthylène pur, l’acide chlorhydrique et l’oxygene réagissent ensemble à des températures comprises entre 200 et 300°C, à une pression de 4-6 bars et en présence d’un catalyseur (souvent le chlorure de cuivre CuCl2). La réaction a lieu soit en lit fixe, soit en lit fluidisé. La configuration en lit fluidisé est préférable, en vertu du contrôle de température plus aisé. Des découvertes récentes dans le choix du catalyseur indiquent la possibilité de production de DCE de haute qualité, tout en éliminant l’étape de distillation.

Posted in: FAQ - Dichloréthane