Acide phosphorique – Process de la fabrication de l’acide phosphorique :

L’acide phosphorique (H3PO4) peut être produit par 3 méthodes principales : procédé humide, thermique et à four tournant. Le procédé humide est le plus utilisé et l’acide phosphorique issu de cette voie peut être employé pour produire des engrais phosphatés (DAP, MAP, SPA). L’acide obtenu par procédé thermique est d’une pureté beaucoup plus grande et il est utilisé pour des produits pharmaceutiques, des détergents et des produits alimentaires. La méthode à un four tournant, estune alternative prometteuse pour le développement durable et qui peut en principe réduire les coûts.

La concentration de l’acide phosphorique est habituellement exprimée comme pourcentage de P2O5 (anhydride phosphorique) plutôt qu’en pourcentage de H3PO4. Dans une unité à procédé humide (voir figure 1), l’acide phosphorique est produit par l’action de l’acide sulfurique sur le minerai phosphaté naturel. Cela va former aussi du sulfate de calcium insoluble qui est séparé par filtration pour récupérer le gypse.

Les conditions opératoires sont choisies afin de précipiter le sulfate de calcium soit dans sa forme dihydrate, en produisant du P2O5 de concentration 26-32% à 70-80°C, soit dans la forme d’hémihydrate avec du P2O5 de concentration 40-52% à 90-110°C. L’évaporation du solvant peut être utilisée pour concentrer l’acide par la suite.

Exemple de schéma de fabrication de l

Figure 1. Schéma général du procédé humide

Posted in: FAQ - Acide phosphorique