Engrais azotés – Process de fabrication des Engrais azotés

les engrais azotés représentent dans l’industrie mondiale, près de 100 millions de tonnes de divers produits par an. Les engrais azotés comprennent de nombreux types de produits liquides et solides, parmi lesquels les plus communs sont l’ammoniac (NH3), le nitrate d’ammonium et l’urée.
L’ammoniac est produit par la réaction de l’azote de l’air avec de l’hydrogène provenant du gaz naturel. Cela se passe à haute pression et température en utilisant le procédé de Haber (200-400 bars et environ 450 °C). L’ammoniac anhydre est stocké sous forme liquide sous pression ou réfrigéré. Pour faciliter sa manipulation, il est souvent converti dans d’autres types d’engrais (voir le diagramme ci-dessous).

Exemple de schéma de fabrication des Engrais azotés

Dans la première étape, l’acide nitrique est produit à partir d’un mélange d’ammoniac et air suivi de l’absorption de l’oxyde nitrique gazeux dans l’eau. L’acide nitrique concentré (50 à 70%) et l’ammoniac gazeux sont ensuite mélangés dans un réservoir et une réaction de neutralisation se produit à 100-180°C, ce qui conduit au nitrate d’ammonium. Un autre engrais azoté très utilisé est l’urée qui est produite par la réaction de l’ammoniac avec du dioxyde de carbone à haute pression. Le nitrate d’ammonium et l’urée peuvent tous les deux être ensuite concentrés et convertis en solides (pastilles ou granulés). Il est possible aussi de combiner l’urée avec une solution de nitrate d’ammonium pour fabriquer une solution d’urée de nitrate d’ammonium ou UAN. Les problèmes des équipements dus à la corrosion de l’acide nitrique peuvent être évités par l’utilisation de l’acier inoxydable austénitique.

Posted in: FAQ - Engrais azotés