Focus application : PTA (acide téréphtalique)

Les applications du PTA

Le PTA (ou acide téréphtalique purifié – formule C8H6O4), dérivé du pétrole brut par synthèse chimique, est l’un des principaux composants des polyesters.

formule-pta

Il est utilisé pour :
– La fabrication des fibres de polyester à base de PTA seul ou en mélange avec des fibres synthétiques ou naturelles (65% de la production mondiale de PTA)
– La fabrication des résines de bouteilles en PET (27% de la production mondiale)
– La fabrication de films en polyester à base de PTA utilisés pour les supports d’enregistrement audio et vidéo, les bandes de stockage de données, les pellicules photographiques, les étiquettes etc ; l’industrie pharmaceutique: matières premières pour médicaments ; les matières premières pour la production de polyesters pour la fabrication de poudres et de revêtements solubles dans l’eau (8% de la production mondiale de PTA).

pta-pour-fibre-polyesterpta-pour-medicamentspta-pour-pellicule-photo

Process de fabrication du PTA

Les technologies modernes produisent de l’acide téréphtalique purifié par l’oxydation catalytique en phase liquide du paraxylène dans l’acide acétique en présence d’air. Le procédé utilise de l’acétate de manganèse ou de cobalt comme catalyseur. La réaction est exothermique, la production d’eau est éliminée par un système de récupération de solvant. L’acide acétique produit par la réaction précédente est renvoyé dans le réacteur avec le catalyseur d’oxydation. Le PTA résultant est purifié dans un cristaliseur où le xylène n’ayant pas réagi et l’eau sont vaporisés.

Vannes recommandées par Guichon

Guichon propose une large gamme de produits spécialement adaptés aux fluides corrosifs et autres contraintes du PTA :


– Mécano-soudés ou moulés
– Matériaux : Aciers inoxydables austénitique 304L, 316L, 316Ti, 321, Uranus® B6 ou équivalent, aciers duplex, nickel et alliages de nickel (alliage 20, Hastelloy®, Inconel®, Incoloy®, Monel®), alliages spéciaux (titane, zirconium, tantale)
– Système de fermeture : disque ou piston
– DN 1/4” à 40”
– PN10 à 100 (ANSI 150 à 600)
– Température maximum : 300°C
– Équipements pneumatiques adaptés aux atmosphères corrosives
– Avec ou sans enveloppe chauffante