L’art de la soudure : le savoir-faire Guichon

La soudure est une des opérations les plus délicates de la fabrication des vannes.

Disposant d’un département dédié et d’une équipe de soudeurs qualifiés, Guichon Valves a fait de la construction mécano-soudé sa spécialité.

Exemple de qualification de soudeur

Toutes les soudures sont réalisées à la main selon les techniques TIG ou MIG :

Le soudage TIG est un procédé de soudage à l’arc avec une électrode non fusible. TIG est un acronyme de Tungsten Inert Gas où Tungsten (Tungstène) désigne l’électrode et Inert Gas (Gaz inerte) désignent le type de gaz plasmagène utilisé. L’arc se crée entre l’électrode réfractaire (- du générateur) et la pièce (+ du générateur) sous un flux gazeux. De façon générale, il s’agit d’un gaz ou d’un mélange de gaz rares.(Surtout de l’argon et de l’hélium, ou un mélange de ces deux gaz).

Le soudage MIG (Metal inert gas) – la fusion des métaux est obtenue par l’énergie calorifique dégagée par un arc électrique qui éclate dans une atmosphère de protection entre un fil électrode fusible et les pièces à assembler.
La particularité de Guichon est sa capacité à souder tout type de matériaux (Inox : 316L, 321, … Acier : A105, P265GH…) mais surtout les matériaux exotiques comme l’Uranus B6, le Duplex, le Nickel et les alliages de Nickel Alloy 20, Hastelloy®, Inconel®, Incoloy®, Monel® ou les matériaux spéciaux comme le Titane, le Zirconium , le Tantale, …
En effet la complexité de ce type de soudure est due aux précautions particulières à mettre en oeuvre, ces matériaux étant très réactifs à la contamination par l’air ambiant. La soudure de ces alliages est donc possible si elle est pratiquée à l’abri de l’air (sous vide ou dans une enceinte contenant un gaz inerte).

Guichon Valves est équipé d’une cuve de soudage sous vide répondant aux exigences mentionnées ci-dessus assurant la qualité de la soudure de ces alliages spéciaux.

Une autre opération pratiquée en soudure est le “Stellitage grade 6 et grade 21″ qui permet de recouvrir superficiellement une surface métallique d’une couche de stellite fondue. Ce procédé est utilisé pour renforcer les zones de la vanne en contact métal-métal qui pourraient être usées prématurément sans stellitage .

Avant stellitage               Après stellitage                       Après usinage

Enfin des contrôles non destructifs du type « ressuage » (notre habilitation COFREND Niv.2) et des radiographies (auprès de sociétés agréées) sont pratiqués afin de valider la conformité des soudures réalisées.

Ressuage étape 1 : mise en place du pénétrant

Ressuage étape 2 : mise en place du révélateur