Acide fluorhydrique


Guichon conçoit et réalise des vannes sur mesure pour les process critiques comme celui de la fabrication de l’acide fluorhydrique HF.

Utilisations de l’acide fluorhydrique :

L’acide fluorhydrique (HF) peut se présenter sous forme gazeuse ou en solution aqueuse. Il est à la base d’une variété de fluorocarbures comme les réfrigérants, les solvants, les matières premières pour la production de fluoro-plastiques, anesthésiques. Il est principalement utilisé pour la fabrication de composés organiques fluorés, de fluorures inorganiques, dans la traitement de l’uranium, et dans l’industrie pétrolière comme catalyseur d’alkylation

Process de fabrication de l’acide fluorhydrique :

Cet acide est obtenu en chauffant le minerai de spath fluor (CaF2) avec de l’acide sulfurique, ce qui donne de l’acide fluorhydrique et du sulfate de calcium comme sous-produit. La réaction étant endothermique, elle a lieu habituellement dans un four tournant. Les équipements sont tenus sous pression réduite afin de promouvoir l’extraction des gaz  et la formation de l’HF.

La technique du chauffage dans un four tournant, en utilisant une chambre de combustion interne, est très utilisée actuellement. D’autres techniques prétendent une meilleure gestion énergétique et un meilleur contrôle de la conversion lors de la compartimentation du four dans 3 à 15 compartiments avec un gradient de température (300-400°C).

Généralement, le procédé de production est composé de plusieurs étapes : le séchage du spath fluor, sa réaction avec l’acide sulfurique, la purification de l’acide fluorhydrique et le traitement des évents gazeux avant d’être envoyés dans l’atmosphère. Une étape importante est la distillation qui permet d’obtenir du HF très pur, jusqu’à 99,98 % pur.

application vanne pour l'acide fluorhydrique

Vannes recommandées ( http://guichon-vannes.com/acide-fluorhydrique/):

L’acier au carbone peut être utilisé comme matériel de construction pour les équipements liés à l’HF, aux températures qui ne dépassent pas 65 °C approx. Au-delà de cette température, on utilise couramment pour les vannes des alliages à forte teneur en nickel (par exemple Monel, Inconel, Incoloy®, Hastelloy ®).