Polycarbonate (PC)

Guichon réalise des vannes spécialement adaptées à la production de Polycarbonate (PC) :

Robinets de fond de cuve (602) (607), Robinets à piston (606) (609), Vannes à passage direct (702)

Robinet fond de cuve
Type : 607C

DN 20 à 350 PN 10 à 150
- mécano-soudé
- Aciers inoxydables, duplex, alliages de nickel et alliages spéciaux, Titane, Zirconium
Robinet piston
Type : 609C

DN 10 à 200 PN 10 à 420
- Mécano-soudé
- Aciers inoxydables, duplex, alliages de nickel et alliages spéciaux, Titane, Zirconium

Fabrication

  • Matériaux : Acier, Inox, Duplex et Super Duplex, Titane, Zirconium, Uranus® B6, Tantale, Hastelloy®
  • Mode de construction : Mécano-soudé, Moulé, Dans la masse

Utilisation

  • Conditions de service : Haute pression, Haute température, Basse température, Abrasion, Corrosion, Viscosité, Vide, Durée de vie, Discrétion acoustique, Absence de zone morte
  • Types de fluide : Liquides, Liquides chargés, Gaz, Poudres et pulvérulents, Fluides visqueux

FAQ - Polycarbonate (PC)

Polycarbonate (PC) – Utilisations du PC :

- Verres de vue
- CD et DVD
- Lentilles de caméra thermiques (caméra infrarouge)
- Phares automobiles

Posted in: FAQ - Polycarbonate (PC)

Polycarbonate (PC) – Vannes recommandées :

Guichon Valves propose des vannes spécialement adaptées aux liquides visqueux et conçues pour minimiser les pertes de charges et les zones mortes. Les vannes à double enveloppe permettent de maintenir le fluide en température pour éviter la solidification. Les matériaux d’étanchéité (garnitures, joints, etc…) sont séléctionnés afin d’éviter de polluer le fluide circulant.

Posted in: FAQ - Polycarbonate (PC)

Polycarbonate (PC) – Process de fabrication du PC :

Le polycarbonate (PC) est un plastique avec d’excellentes propriétés optiques, mécaniques et thermiques. Ces propriétés uniques ont abouti à des applications telles que des fenêtres pare-balles, lentilles incassable, disques compacts, etc. Environ 2,7 millions de tonnes de polycarbonate sont produites chaque année dans le monde.

Le procédé de fabrication le plus commun est basé sur la réaction du bisphénol A (BPA ou Bis-A) et du phosgène dans le procédé de polymérisation interfaciale. Ici, le sel disodique de BPA aqueux réagit avec le phosgène dissous dans un solvant organique chloré tels que le CH2Cl2 (chlorure de méthylène). Cependant, le procédé à base de phosgène comporte un certain nombre d’inconvénients, parmi lesquelles la toxicité du phosgène, l’utilisation de solvant à faible point d’ébullition et l’obtention d’une grande quantité d’eau usée contenant du chlorure de méthylène, qui doit être traitée. L’utilisation de l’hydroxyde de sodium et de l’acide chlorhydrique concentré rajoute de la corrosion qui doit être prise en compte.

Exemple de schéma de fabrication du Polycarbonate

Figure 1. Schématisation de la synthèse du Polycarbonate (PC) selon les deux méthodes (avec ou sans phosgène)

Ces dernières années, la production et l’utilisation du phosgène dans les usines ont été très sévèrement restreintes dans le monde entier. Plusieurs compagnies (Asahi/Chi Mei, Bayer, SABIC Innovative Plastics) ont mis au point des procédés sans phosgène. Le principe de polymérisation s’appuie sur la trans estérification du diphényle carbonate (DPC) avec bisphénol A. Ce procédé connu sous le nom de« meltprocess » a l’avantage de former un polycarbonate non diluée qui peut être granulé directement. L’inconvénient est que les équipements comme les vannes doivent résister à des températures élevées et à un vide poussé. Avec des coûts de construction d’usine et de matières premières plus bas, il est prévu que ce type de procédé sans phosgène soit largement adopté pour la production de PC partout dans le monde.

Exemple de schéma de fabrication du Polycarbonate

Fig 2. schéma du procédé à base de phosgène, le plus utilisé actuellement

Posted in: FAQ - Polycarbonate (PC)

Polycarbonate (PC) – Formule :

-[CO-O-pPh-C(CH3)2-pPh-O]n

Posted in: FAQ - Polycarbonate (PC)