La performance de Guichon au service des unités de vapocraquage

CONTEXTE

Le vapocraquage est la première étape de production de l’éthylène : une des oléfines les plus simples et présente partout autour de nous. L’éthylène est utilisé comme produit de base dans le cadre de nombreuses applications : Plastiques, peintures, solvants, emballages, cosmétiques…  La demande mondiale en éthylène dépasse à présent les 140 millions de tonnes par an et continue à augmenter de 4-5% chaque année !

CONTRAINTES TECHNIQUES

La bonne réalisation de cette première transformation se joue dans les performances des vannes installées et notamment des vannes appelées « critiques ».

schema de process ethylene

Les vannes les plus critiques sur une unité de vapocraquage sont :

  1. Les vannes de transfert (TLV) – installées entre la tête de four et la colonne principale.
  2. Les vannes de décokéfaction (DV) – installées sur la ligne spécifique de décoke. Une petite vanne de décokéfaction de sécurité (SDV) est parfois installée pour éviter toute surpression.

D’un point de vue process, ces vannes doivent répondre aux exigences suivantes :

  • Exploitables à haute température (400°C et même plus, en fonction de la matière première du vapocraqueur).
  • Exigence d’absence totale de fuite (même après 6 ans de fonctionnement)
  • Fonction double fermeture et purge sur la ligne de transfert principale (TLV).
  • Les matériaux doivent résister à la corrosion et aux piqûres causées par un condensat à pH faible.
  • Le corps de la vanne doit résister au cyclage thermique.
  • La ligne de transfert et les vannes de décokéfaction doivent être reliées et synchronisées.

Dans les deux cas, le challenge technique repose principalement sur les particules de coke. L’effluent est un liquide multiphasique :  gaz, liquides et particules de coke.

En termes d’exploitation, le défi principal consiste à concevoir et fabriquer une vanne qui puisse fonctionner pendant 6 ans dans ces conditions de process. Il n’y a pas de temps pour la maintenance pendant le fonctionnement de l’installation et les temps d’arrêt doivent être réduits le plus possible.

LA SOLUTION PROPOSÉE PAR GUICHON VALVES

Concevoir des vannes de transfert et de décokéfaction fiables, requérant un minimum de maintenance et de temps d’arrêt.

Fort de son savoir-faire industriel de plus de 90 ans, Guichon Valves conçoit et fabrique des solutions de vannes sur mesure installées sur des unités de vapocraquage depuis plus de 40 ans. Toutes fonctionnent encore aujourd’hui à un bon degré de performance et à des coûts de maintenance et de fonctionnement raisonnables.

A cela s’ajoute une équipe de techniciens expérimentés qui intervient dans le monde entier pour accompagner les clients au maintien de leurs vannes d’isolation de gaz de craquage.

Récente intervention sur une TLV 36” and une Decoke Valve 10’’ installées en 1990

  • Vanne pelle (avec bague de substitution permettant une capacité optimale lors de de la pleine ouverture)
  • Joints EURAL II
  • Etanchéité interne pour éviter l’accumulation de coke dans le corps de vanne.
  • Système de siège-arrière pour protéger le presse-étoupe lors de la pleine ouverture
  • Système de dissipation thermique en amont du presse-étoupe
  • Système de purge permettant le nettoyage de la vanne ainsi que la réalisation d’une isolation positive protégeant les surfaces d’étanchéité.
  • Corps spécifique, conçut et calculé pour éviter tout risque de déformation thermique
  • Conception simple et fiable avec solution de maintenance peu couteuse et facilement réalisable sur site.
  • Actionneur électrique conçu et fabriqué par ROTORK, et boîte à ressort pour la vanne de décokéfaction conçue et fabriquée par GUICHON Valves.
  • Transmission mécanique et course de vanne synchronisées. (Entre la vanne de transfert et la petite vanne de décokéfaction)
  • Conception 100% sur-mesure, calculée et dimensionnée dans notre bureau d’études puis fabriquée dans nos ateliers de Chambéry, France.

Lors du dernier arrêt de maintenance de l’installation, Guichon Valves est fier de constater à nouveau zéro fuite (pression d’essai 4 bar – fluide : eau) même après 30 ans de fonctionnement !

Récente intervention sur une TLV 36” and une Decoke Valve 10’’ installées en 1990